Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
28 janvier 2022

Bail à construction – Cession simultanée au profit d’un même acquéreur des biens et droits du bailleur et du preneur

Dans un arrêt récent du 29 décembre 2021, le Conseil d’Etat rappelle les conséquences d’une cession simultanée, réalisée avant le terme d’un bail à construction, des biens et droits d’un bailleur et d’un preneur au profit d’un même acquéreur.

En application des dispositions combinées des articles 33 bis et 33 ter du code général des impôts, lorsque le prix d’un bail à construction consiste, en tout ou en partie, dans la remise gratuite d’immeubles en fin de bail, la valeur de ces derniers, calculée d’après leur prix de revient, constitue un revenu foncier perçu par le bailleur au terme du bail.

Suivant ces dispositions, l’administration fiscale a notifié au bailleur (des particuliers), un rehaussement de ses revenus fonciers au titre de l’année de cession du terrain en considérant que la cession simultanée du terrain (par le bailleur) et des constructions (par le preneur) avait d’abord eu pour effet (i) de transférer gratuitement les constructions édifiées par le preneur dans le patrimoine personnel du bailleur et (ii) que cette remise gracieuse était constitutive d’un revenu foncier imposable à l’impôt sur le revenu et soumise aux prélèvements sociaux.

Selon les juges du Conseil d’Etat, la cession concomitante par les parties au bail à construction du terrain et des constructions réalisées conformément audit bail au profit d’un même acquéreur produit, au regard de la loi fiscale, et quelle qu’ait été l’intention des parties, les mêmes effets qu’une résiliation amiable tacite du bail, et doit donc être regardée comme impliquant la remise gratuite des immeubles au bailleur préalablement à la vente, dont la valeur est imposable en tant que revenus fonciers.

Conseil d’Etat, 29 décembre 2021, n° 438856

24 juin 2022
En cas de cession d’un immeuble  de plus de 5 ans exonérée de TVA, le cédant est en principe tenu de régulariser par vingtième la TVA ayant grevé les dépenses d’acquisition qu’il a antérieurement déduites. Néanmoins, en principe, le cédant n’est pas tenu de procéder à cette régularisation lorsque l’opération est dispensée de TVA en […]

Découvrir l’article

22 décembre 2023
La Cour d’appel de Bordeaux a récemment admis que l’engagement de construire pris par un acquéreur assujetti à la TVA peut être rempli par un tiers sous-acquéreur non assujetti à la TVA, y compris en l’absence de reprise formelle de l’engagement de construire de l’acquéreur initial. Pour rappel, l’acquisition d’un immeuble achevé depuis plus de […]

Découvrir l’article

22 février 2023
Par un jugement en date du 17 janvier 2023, le tribunal administratif de Dijon a analysé la pertinence des comparables comptables retenus par l’administration pour contester la répartition comptable entre le terrain et les constructions opérée par un contribuable sur un immeuble précédemment acquis. Se référant aux principes dégagés par la jurisprudence, le tribunal administratif […]

Découvrir l’article

26 juin 2021
Saisie d’une question préjudicielle par une juridiction autrichienne (tribunal fédéral des finances d’Autriche), la CJUE confirme qu’un immeuble donné en location dans un État membre ne constitue pas un établissement stable, en matière de TVA, si le propriétaire ne dispose pas de personnel propre dans cet Etat pour réaliser les prestations en rapport avec la […]

Découvrir l’article

31 octobre 2023
Le 20 octobre 2023, le projet de loi de finances pour 2024 a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale en application de la procédure prévue à l’article 49, alinéa 3 de la Constitution. Le projet de loi de finances contient plusieurs mesures fiscales concernant le secteur de l’immobilier. Pacte Dutreil : exclusion de la […]

Découvrir l’article

05 juillet 2024
Le Conseil d’Etat avait jugé en 2020 que la convention fiscale applicable entre la France et la Belgique ne faisait pas obstacle à l’imposition en France de la plus-value réalisée par un résident belge sur la cession de parts d’une société civile immobilière française à prépondérance immobilière (Conseil d’Etat, 24 février 2020 n° 436392), alors […]

Découvrir l’article