Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
14 janvier 2022

Requalification d’une opération de lotissement occasionnelle en une opération assujettie à TVA

Dans un arrêt du 17 décembre 2021, la Cour administrative d’appel de Bordeaux a rappelé les éléments qui peuvent être pris en compte pour requalifier une opération de lotissement prétendu occasionnelle (relevant de la simple gestion d’un patrimoine privé) en une opération assujettie à la TVA.

En l’espèce, deux contribuables avaient acquis entre 2012 et 2014 plusieurs terrains à bâtir qu’ils ont revendus en plusieurs lots au cours de la même période. Les profits dégagés par ces cessions ont été déclarés et imposés selon le régime des plus-values immobilières des particuliers et n’ont pas été soumis à TVA.

L’administration fiscale a quant à elle considéré que ces opérations d’achats-reventes de biens immobiliers relevaient d’une activité professionnelle de lotisseur imposable à la TVA et relevant des BIC.

Pour juger que l’administration fiscale était fondée à assujettir les opérations de vente des lots réalisées par les contribuables à la TVA, la Cour administrative d’appel a retenu les éléments suivants :

  1. le court délai séparant l’acquisition des terrains et leur revente après lotissement (moins de 2 ans) ;
  2. le nombre important d’opérations réalisées ;
  3. les bénéfices substantiels retirés de ces ventes ;
  4. l’intention spéculative des requérants qui résulte de plusieurs études réalisées antérieurement à l’acquisition des terrains ;
  5. le coût des travaux de viabilisation de chacun des terrains acquis qui s’est élevé entre 30 % et 39% du prix de vente de chacun des lots.

Selon la Cour, la livraison par une personne physique de terrains à bâtir est soumise à la TVA lorsqu’elle procède, non de la simple gestion d’un patrimoine privé, mais de démarches actives de commercialisation foncière, telles que la réalisation de travaux de viabilisation ou la mise en œuvre de moyens de commercialisation de type professionnel et qu’elle permet ainsi de regarder cette personne comme ayant exercé une activité économique.

CAA de Bordeaux, 17 décembre 2021, n° 19BX03783

En droit immobilier, les vacances estivales ont été marquées par la publication par la Chancellerie de l’avant-projet de réforme du droit des contrats spéciaux (concernant notamment les contrats de vente, de location, de prêt, de dépôt, d’entreprise ou encore de mandat) et le lancement d’une consultation publique sur ce texte. Le législateur a par ailleurs […]

Découvrir l’article

26 mai 2023
Par un arrêt en date du 30 mars 2023, la Cour administrative d’appel de Douai a jugé que les encours de production inscrits à l’actif du bilan d’une société développant un programme immobilier ne peuvent être pris en compte pour l’appréciation de la prépondérance immobilière d’une société en matière de plus-values. Pour rappel, la cession […]

Découvrir l’article

09 décembre 2022
La Cour de Cassation a précisé dans un arrêt du 30 novembre 2022 que la cession de l’usufruit temporaire de parts de sociétés à prépondérance immobilière n’est pas soumise aux droits d’enregistrement au taux de 5 %. Seul le droit fixe de 125 € est exigible (enregistrement d’un acte innomé). La Cour de cassation fonde […]

Découvrir l’article

16 août 2021
La Cour administrative d’appel de Douai vient de statuer dans une affaire dans laquelle une société propriétaire d’un domaine se prêtant à l’organisation de réceptions louait ses installations nues à la clientèle, à charge pour elle de recourir à des prestataires tiers pour le service traiteur et la location de mobilier et équipements destinés à […]

Découvrir l’article

30 juin 2023
Pour rappel, le régime de l’assimilation prévoit que pour, pour les besoins de la TVA, un immeuble en stock est considéré comme immobilisé lorsque, au 31 décembre de la deuxième année qui suit celle au cours de laquelle est intervenu l’achèvement de l’immeuble, il est utilisé pendant plus d’un an pour une opération relevant d’une […]

Découvrir l’article

04 octobre 2021
Le projet de loi de finances pour 2022 a été présenté le mercredi 22 septembre dernier. A la veille d’une année électorale importante, ce projet de loi comprend sans surprise peu de mesures fiscales, notamment dans le secteur immobilier. Le Gouvernement ne remet pas en cause la poursuite de la baisse de l’impôt sur les […]

Découvrir l’article