Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
7 septembre 2021

Taxe de 3 % sur les immeubles : la preuve de dépôt de la déclaration doit être apportée par le contribuable

La Cour d’appel d’Aix-en-Provence rappelle que la preuve de dépôt de la déclaration annuelle n° 2746-SD pour s’exonérer de la taxe de 3 % sur les immeubles repose non pas sur l’administration fiscale mais sur le contribuable.

En l’espèce, la Cour estime que la production d’une photocopie de la déclaration n’est pas de nature à prouver que l’original a été adressé en temps utile à l’administration si celle-ci n’est pas accompagnée de l’avis de réception d’un courrier recommandé ou d’un avis de réception signé par l’administration fiscale.

Cette décision rappelle l’importance pour les contribuables de se ménager la preuve d’envoi et de réception des différents échanges avec l’administration fiscale (e.g., déclarations fiscales, engagements pris au titre de la taxe de 3 %, option TVA, etc.). La question de la preuve se pose en effet fréquemment en pratique, que ce soit en phase d’audit ou, comme au cas particulier, devant le juge en cas de contentieux. Il est par conséquent vivement recommandé aux contribuables de préciser dans tous les échanges avec l’administration fiscale le numéro de recommandé et de conserver l’avis de réception.

En outre, la Cour rappelle, en tant que de besoin, que la tolérance administrative prévue par la réponse ministérielle du 13 mars 2000 Loncle (Rép. Loncle : AN 13-3-2000 n° 39372 reprise au bofip sous la référence BOI-PAT-TPC-30 n° 20 du 4 octobre 2017) qui prévoit que l’exonération est maintenue en cas de souscription de la déclaration dans le délai de mise en demeure de régulariser la situation, ne s’applique qu’à la première demande de régularisation (voir également en ce sens : Cass. com. 4-11-2020 n° 18-11.771 F-D, DRESG c/ Sté Lupa : RJF 7/21 n° 766). Or, au cas particulier, la société avait déjà bénéficié de cette tolérance par le passé et ne pouvait donc pas s’en prévaloir de nouveau.

CA d’Aix-en-Provence, 31 août 2021 n° 18/18483

25 novembre 2022
Afin de financer les grands projets d’infrastructures, le Sénat vient d’adopter deux amendements prévoyant : 1- La création d’une taxe annuelle sur les locaux à usage de bureaux, les locaux commerciaux, les locaux de stockage et les surfaces de stationnement dans les départements des Bouches du Rhône, du Var et des Alpes Maritimes. Cette nouvelle […]

Découvrir l’article

30 juin 2023
Suite et fin de l’affaire de la société civile immobilière Faucon. On se souvient que cette SCI, détenue à 99,9% par l’Etat du Koweït, détenait un immeuble dans le Sud de la France. A l’occasion de la vente de cet immeuble en septembre 2011, elle avait réalisé une plus-value que l’administration avait soumise au prélèvement […]

Découvrir l’article

23 septembre 2022
Une réponse ministérielle vient de préciser que les sociétés établies en France, ayant une activité de location de locaux nus à usage de bureaux ou de commerce exclusivement dans un autre État membre de l’Union Européenne (et non en France), peuvent déduire la TVA française qu’elle encourt pour les besoins de cette activité (notamment au […]

Découvrir l’article

En droit immobilier, ce mois d’octobre a tout d’abord été marqué, sur le plan réglementaire, par la publication de trois décrets : l’un modifie, à compter du 1er janvier 2023, le dispositif d’information des acquéreurs et des locataires préalablement à la signature d’un acte de location ou de vente d’un bien immobilier, tandis que les […]

Découvrir l’article

20 septembre 2021
La Cour administrative d’appel de Lyon vient de statuer dans une affaire dans laquelle des contribuables avaient occupé un logement pendant trois mois et demi, qu’ils présentaient comme leur résidence principale, avant de le céder. L’administration fiscale avait contesté le bénéfice de l’exonération d’impôt sur le revenu sur la plus-value réalisée lors de la cession […]

Découvrir l’article

04 octobre 2021
Le projet de loi de finances pour 2022 a été présenté le mercredi 22 septembre dernier. A la veille d’une année électorale importante, ce projet de loi comprend sans surprise peu de mesures fiscales, notamment dans le secteur immobilier. Le Gouvernement ne remet pas en cause la poursuite de la baisse de l’impôt sur les […]

Découvrir l’article