Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
26 mai 2023

TVA et prestations para-hôtelières : le régime légal français est-il conforme au droit de l’Union européenne ?

La cour administrative d’appel de Douai a saisi le Conseil d’Etat d’une demande d’avis portant sur la compatibilité du régime TVA des prestations para-hôtelières au regard des dispositions de la directive 2006/112/CE (« Directive TVA »).

Pour rappel, le régime légal français des prestations para-hôtelières écarte l’exonération de TVA relative aux locations meublées ou garnies à usage d’habitation, lorsque « en sus de l’hébergement au moins trois des prestations suivantes, sont rendues dans des conditions similaires à celles proposées par les établissements d’hébergement à caractère hôtelier exploités de manière professionnelle : le petit déjeuner, le nettoyage régulier des locaux, la fourniture de linge de maison et la réception, même non personnalisée, de la clientèle » (CGI art. 261 D 4°-b).

Saisie d’un litige sur l’appréciation des différents critères, la cour administrative d’appel de Douai a décidé de surseoir à statuer pour interroger le Conseil d’Etat sur la compatibilité du régime français de location meublée avec fourniture de prestations para-hôtelières à la Directive TVA. A cet égard, il est demandé au Conseil d’Etat :

  • si la condition tenant à la réalisation, à titre onéreux et de manière habituelle, d’au moins trois des quatre prestations définies par l’article 261 D 4°-b du CGI pour écarter l’exonération de TVA applicable aux prestations de location de logements meublés ou garnis à usage d’habitation, est conforme aux dispositions de l’article 135 de la Directive TVA ; et
  • en cas de réponse négative, si la fourniture de seulement une ou deux de ces prestations est suffisante pour considérer que l’exonération de TVA ne s’applique pas aux prestations de location de logements meublés ou garnis à usage d’hébergement effectuées à titre onéreux et de manière habituelle.

La décision du Conseil d’Etat est particulièrement attendue en ce qu’elle pourrait ouvrir la voie à une remise en cause du régime légal français, notamment par le biais d’une question préjudicielle posée à la Cour de justice de l’Union européenne.

CAA de Douai, 2 mars 2023, n° 22DA01547

23 décembre 2022
Le Conseil d’Etat a récemment confirmé qu’un acquéreur ne peut demander le remboursement d’une TVA facturée à tort lorsque cette acquisition aurait dû être dispensée de TVA en application de l’article 257 bis du CGI. Au cas particulier, l’acquéreur d’un immeuble avait sollicité le remboursement d’un crédit de TVA correspondant à la taxe ayant grevé […]

Découvrir l’article

15 novembre 2021
La CJUE vient d’apporter des réponses très attendues aux questions posées par le Conseil d’Etat dans l’affaire Icade Promotion (25 juin 2020, n° 416727, Icade Promotion) concernant le régime de la TVA sur marge. Si l’arrêt rendu par la CJUE concerne l’ancien régime de TVA sur marge (applicable jusqu’en 2010),  les enseignements apportés sont néanmoins […]

Découvrir l’article

11 mars 2021
La Cour administrative d’appel de Bordeaux vient rappeler que, pour que la location meublée d’un logement d’habitation soit soumise à la TVA, le bailleur doit disposer des moyens nécessaires pour assurer les prestations de para-hôtellerie (même s’il n’est pas exigé que les prestations soient effectivement rendues). Conformément aux dispositions de l’article 261 D 4° b. […]

Découvrir l’article

18 octobre 2023
L’avis du Conseil d’Etat du 5 juillet 2023 déclarant le régime TVA français de la location meublée non-conforme à la directive TVA laissait présager une modification des règles françaises et avait ouvert une période d’incertitude pour les acteurs du secteur. Le Gouvernement semble vouloir fermer cette parenthèse avec un amendement qui, s’il est adopté, devrait […]

Découvrir l’article

24 juin 2022
L’application du régime de la TVA sur la marge ne s’applique pas à une cession de terrains à bâtir qui, lors de leur acquisition, avaient le caractère d’un terrain bâti, notamment quand le bien acquis a fait l’objet d’une division parcellaire en vue d’en céder séparément des parties ne constituant pas le terrain d’assiette du […]

Découvrir l’article

30 septembre 2021
Pour rappel, les opérations de nature bancaire ou financière sont exonérées de la TVA en application de l’article 261 C du Code général des impôts (CGI). Cette exonération des activités financières a pour contrepartie de ne pas permettre à ces opérateurs la récupération, totale ou partielle, de la TVA d’amont ayant grevé leurs opérations. Néanmoins, […]

Découvrir l’article