Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
29 novembre 2023

Criminalité environnementale : accord sur une nouvelle directive

Le 16 novembre 2023, le Parlement européen et le Conseil sont parvenus à un accord provisoire sur une nouvelle directive en matière de criminalité environnementale.

Ces deux institutions européennes ont décidé d’une mise à jour des règles de l’Union européenne en matière de criminalité environnementale visant à remplacer la directive 2008/99/CE relative à la protection de l’environnement par le droit pénal. Pour mémoire, cette directive n’avait fait l’objet d’aucun acte de transposition en droit français, les dispositions nationales étant alors plus exigeantes que le texte adopté.

Le projet de nouvelle directive s’articule autour de deux axes principaux : la création de nouvelles infractions et le renforcement des sanctions.

1/ la création de nouvelles infractions :

En l’état, la nouvelle directive prévoit de doubler le nombre d’infractions visées en le faisant passer de 9 à 18. La liste des infractions comprendra notamment l’importation et l’utilisation du mercure et des gaz à effet de serre fluorés, l’importation d’espèces invasives, l’épuisement illégal des ressources en eau, le trafic de bois et la pollution causée par les navires. Les institutions européennes ont également opté pour l’introduction de la notion « d’infractions qualifiées » pour les crimes environnementaux causant la destruction d’un écosystème ou d’un habitat dans un site protégé, ou des dommages à la qualité de l’air, du sol ou de l’eau.

A cet égard, l’impact de la future directive sur le droit français ne sera pas majeur, ce dernier comportant d’ores et déjà des dispositions régissant ces différentes infractions.

2/ le renforcement des sanctions :

En matière de sanctions, le texte de la nouvelle directive propose des amendes et des peines d’emprisonnement. Ainsi, selon le communiqué de presse du Parlement européen, les individus – y compris les représentants d’entreprises – coupables d’infractions environnementales entraînant la mort encourront une peine de 10 ans d’emprisonnement. Les « infractions qualifiées » seront punies de 8 ans d’emprisonnement. Les autres infractions seront passibles, en fonction de facteurs tels que la durabilité, la gravité ou la réversibilité du dommage, de 5 ans d’emprisonnement.

Les personnes morales pourront également se voir infliger, pour les infractions les plus graves, une amende maximale d’au moins 5% de leur chiffre d’affaire mondial total, ou à défaut 40 millions d’euros. Pour les autres infractions, l’amende maximale s’élève à au moins 3% du chiffre d’affaire mondial total, ou, à défaut, 24 millions d’euros.

Là encore, la nouvelle directive ne constituerait pas une avancée particulière par rapport au droit national existant. En effet, le code de l’environnement prévoit d’ores et déjà que les atteintes les plus graves commises intentionnellement à l’environnement sont passibles de 10 ans d’emprisonnement et 4,5 millions d’euros d’amende (22,5 millions d’euros pour les personnes morales), ce montant pouvant être porté jusqu’au décuple de l’avantage tiré de la commission de l’infraction (art. L. 231-3).

Avant d’entrer en vigueur, cette directive doit faire l’objet d’une adoption formelle par le Parlement européen, la commission des affaires juridiques et le Conseil de l’Union européenne.

Communiqué de presse du Parlement européen du 16 novembre 2023

L’une des mesures phare de la loi climat et résilience, et de la politique des sols qu’elle initie, est l’objectif de zéro artificialisation net des sols (« ZAN ») en 2050, avec un objectif intermédiaire en 2031. Deux décrets – dont les projets ont fait l’objet de nombreuses discussions dans le cadre de la procédure de consultation […]

Découvrir l’article

01 février 2024
 Dans un arrêt du 21 décembre 2023, la Cour de cassation a écarté la compétence du juge judiciaire des référés pour prendre une décision de suspension concernant des travaux – autorisés par le préfet – fondée sur l’absence d’une dérogation « espèces protégées ». Cette solution est le fruit d’une saisine par des associations de défense de […]

Découvrir l’article

01 février 2023
Le Conseil d’Etat a annulé l’arrêté du 26 octobre 2021 de révision de certains contrats de soutien à la production d’électricité d’origine photovoltaïque. Les tarifs d’achat applicables restent incertains alors que des obligations fortes de production d’électricité photovoltaïque sont en train d’être adoptées. L’obligation d’achat de l’électricité d’origine photovoltaïque mise en place en 2000 à […]

Découvrir l’article

15 décembre 2023
Dans une décision du 6 décembre 2023, le Conseil d’Etat précise, à l’occasion d’un contentieux éolien, le critère du « risque » d’atteinte à des espèces protégées à prendre en compte pour déterminer si une dérogation « espèces protégées » est nécessaire. Pour mémoire, le Conseil d’Etat, dans un avis contentieux du 9 décembre 2022, a indiqué dans quel […]

Découvrir l’article

27 septembre 2021
Le Ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public deux projets de textes relatifs aux exigences de performance énergétique et environnementale, pour les bâtiments de bureaux et d’enseignement primaire ou secondaire, pour la réglementation environnementale 2020 (RE2020) : – un projet de décret relatif aux exigences de performance énergétique et environnementale des constructions […]

Découvrir l’article

Le dernier texte d’application des obligations d’installation d’énergies renouvelables (« ENR ») issues de la loi Climat et résilience [1] a été publié le 6 mars 2024. L’arrêté du 5 mars 2024 [2] précise les modalités d’application de l’exception tirée des conditions économiques inacceptables s’agissant des parcs de stationnement [3]. Le calendrier des mesures d’application de la […]

Découvrir l’article