Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
21 mars 2023

Exemplarité énergétique et environnementale des constructions : modalités de dérogation aux règles du PLU

Un décret et un arrêté en date du 8 mars 2023 apportent des précisions sur les dérogations aux règles de hauteur et de gabarit du PLU, dont peuvent bénéficier les projets de constructions qualifiés d’exemplaires aux plans énergétique ou environnemental.

D’une part, le décret précise les conditions d’application de l’article L. 152-5-2 du code de l’urbanisme – créé par la loi Climat et Résilience – permettant à l’autorité compétente en matière d’urbanisme d’autoriser les constructions faisant preuve d’exemplarité environnementale à déroger aux règles de hauteur du PLU.

En effet, le respect de normes vertueuses de construction peut impliquer une augmentation de l’épaisseur de certains éléments (par exemple, les planchers), ce qui conduit à une augmentation de la hauteur des étages, au risque d’enfreindre les prescriptions du PLU.

Le décret crée un nouvel article R. 152-5-2 qui encadre ce dispositif dérogatoire :

(i) en limitant le dépassement de 25 centimètres par niveau (étage) ;

(ii) en plafonnant le bonus de hauteur à 2,5 mètres en tout point de la construction (soit sans permettre l’ajout d’un étage) ;

(iii) en conditionnant le dépassement à l’utilisation d’un mode exemplaire de construction.

En cas de demande de dérogation aux règles de hauteur, le pétitionnaire devra joindre au dossier d’autorisation d’urbanisme un document attestant qu’il a pris en compte, ou fait prendre en compte par le maître d’œuvre, les critères de performance environnementale requis (nouvel article R. 431-31-3 du même code).

D’autre part, le décret modifie les définitions de l’exemplarité énergétique et de l’exemplarité environnementale inscrites aux articles R. 171-1 à R. 171-3 du code de la construction et de l’habitation (CCH), s’appliquant aux constructions mentionnées aux articles L. 152-5-2 et L. 151-28 du code de l’urbanisme. Pour mémoire, le dispositif du 3° de l’article L. 151-28 permet aux constructions faisant preuve d’exemplarité énergétique ou environnementale, ou intégrant des procédés de production d’énergies renouvelables, de bénéficier du dépassement des règles du PLU relatives au gabarit dans la limite de 30%.

Tout d’abord, l’article R. 171-1 du CCH s’applique désormais à tous les bâtiments soumis à la réglementation environnementale 2020 (RE2020).

En outre, l’article R. 171-2 du CCH met en cohérence les indicateurs permettant de caractériser l’exemplarité énergétique, à la suite de l’entrée en vigueur de la RE2020 (i.e. besoin en énergie du bâtiment, consommation d’énergie primaire et consommation d’énergie primaire non renouvelable du bâtiment, impact sur le changement climatique de la consommation d’énergie primaire).

Par ailleurs, l’article R. 171-3 du CCH simplifie la définition de l’exemplarité environnementale permettant de justifier des dérogations aux règles de hauteur et de gabarit fixées par le PLU.

Quant à l’arrêté du même jour, il précise les exigences techniques à atteindre pour un projet de construction, afin d’être qualifié d’exemplaire énergétiquement ou environnementalement.

Décret n° 2023-173 du 8 mars 2023 pris pour l’application des articles L. 152-5-2 et L. 151-28 du code de l’urbanisme et modifiant les critères d’exemplarité énergétique et d’exemplarité environnementale définis aux articles R. 171-1 à R. 171-3 du code de la construction et de l’habitation

Arrêté du 8 mars 2023 modifiant l’arrêté du 12 octobre 2016 relatif aux conditions à remplir pour bénéficier du dépassement des règles de constructibilité prévu au 3° de l’article L. 151-28 du code de l’urbanisme

27 mai 2021
Dans le cadre d’une action en démolition, le juge judiciaire doit poser une question préjudicielle au juge administratif pour statuer sur l’existence d’un permis tacite. Un propriétaire, après avoir obtenu l’annulation du refus de sa demande de permis de construire devant le tribunal administratif, a confirmé cette demande sur le fondement de l’article L. 600-2 du […]

Découvrir l’article

21 juin 2023
Par une décision du 16 juin 2023, le Conseil d’Etat apporte d’utiles précisions sur l’office du juge des référés saisi d’une demande tendant à ce qu’il soit mis fin aux effets de la suspension d’un PC, sur le fondement de l’article L. 521-4 du code de justice administrative (CJA). Dès lors qu’un PCM de régularisation […]

Découvrir l’article

22 juillet 2021
Le Conseil d’État a jugé qu’un PLU peut légalement prescrire les conditions d’accès des riverains d’une voie publique à leur propriété. Sauf dispositions contraires, les riverains d’une voie publique ont le droit d’accéder librement à leur propriété. Ce droit inclut celui d’entrer et de sortir des immeubles à pied ou avec un véhicule. L’autorité domaniale, […]

Découvrir l’article

21 février 2023
Lorsque le requérant a épuisé les voies de recours contre le permis initial – devenu définitif – et introduit un recours contre le permis modificatif, son intérêt à agir doit être apprécié au regard de la portée des seules adaptations apportées par le permis modificatif par rapport au projet de construction initialement autorisé. Le Conseil […]

Découvrir l’article

21 octobre 2022
Les centres de traitement de données (data centers) ne sont pas des locaux de stockage au sens de l’article 231 ter du code général des impôts. Ils ne sont donc pas assujettis à la taxe prévue à l’article L. 520-1 du code de l’urbanisme. Par un jugement du 11 février 2022, le TA de Cergy-Pontoise, […]

Découvrir l’article

05 octobre 2022
Les tribunaux administratifs sont compétents en premier et dernier ressort pour connaître des recours dirigés contre un refus de retirer un permis de construire délivré pour un projet d’habitation situé en zone tendue. Par une décision du 27 septembre 2022, le Conseil d’Etat rappelle que la suppression temporaire des voies d’appel prévue à l’article R. […]

Découvrir l’article