Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
20 décembre 2021

La Cour d’appel de Paris jette le trouble sur la nécessité de purger le droit de préemption « Pinel » pour les immeubles de bureaux

Par un arrêt du 1er décembre 2021, la Cour d’appel de Paris a jugé que le locataire de locaux destinés à l’usage exclusif de bureaux pour y exercer une activité commerciale bénéficie du droit de préemption prévu par l’article L. 145-46-1 du Code de commerce.

A l’occasion de la vente de locaux à usage de bureaux loués au titre d’un bail commercial, le preneur (la société Foncia Giep) a notifié son intention d’user du droit de préemption prévu aux termes de l’article L. 145-46-1 du Code de commerce et a fait l’acquisition des locaux. Les candidats acquéreurs, qui n’ont pas pu faire l’acquisition des locaux litigieux, ont sollicité la nullité de la vente à la société Foncia Giep et sa régularisation à leur profit, outre l’indemnisation de leur préjudice.

Dans un arrêt du 1er décembre 2021, la Cour d’appel de Paris relève notamment que « selon la clause de destination du bail, les locaux sont destinés à l’usage exclusif de bureaux, pour l’activité d’administrateur de biens, syndic de copropriété, location, transaction » et que « cette activité est une activité commerciale par application des dispositions de l’article L. 110-1 du code commerce », pour en déduire que les locaux loués sont affectés à un usage commercial et que, par conséquent, le preneur bénéficiait d’un droit de préemption au titre de l’article L. 145-46-1 du Code de commerce.

Cet arrêt soulève donc plus de questions qu’il n’apporte de réponse sur la nécessité de purger ou non le droit de préemption « Pinel » pour l’ensemble des immeubles à usage exclusif de bureaux.

CA de Paris, 1er décembre 2021, n° 20/00194

16 mai 2023
Par un arrêt en date du 19 avril 2023, la chambre commerciale de la Cour de cassation a répondu à la question de l’applicabilité, en cas de cession de gré à gré d’un fonds de commerce incluant le droit au bail d’un preneur en liquidation judiciaire, des clauses d’agrément prévues audit bail. Au cas d’espèce, […]

Découvrir l’article

09 janvier 2024
Un arrêté du 21 décembre 2023 publié au Journal officiel du 31 décembre 2023 précise le contenu de l’attestation de prise en compte du phénomène de retrait gonflement des sols argileux. Il s’inscrit dans le cadre de la double modification apportée au régime de traitement du risque de retrait-gonflement des sols entrée en vigueur le […]

Découvrir l’article

26 septembre 2023
Par un arrêt en date du 14 septembre 2023, la Cour de cassation a jugé que la destruction de locaux loués intervenue (i) postérieurement à une vente faite en violation des dispositions de l’article L.145-46-1 du Code de commerce (droit de préemption « Pinel ») et (ii) en cours de procédure judiciaire ne privait pas le preneur […]

Découvrir l’article

07 octobre 2022
Le décret n° 2022-1289 du 1er octobre 2022, publié au Journal officiel du 5 octobre 2022, modifie le dispositif d’information des acquéreurs et des locataires préalablement à la signature d’un acte de location ou de vente d’un bien immobilier. En particulier : – le décret met à jour la procédure d’élaboration de l’état des risques naturels […]

Découvrir l’article

06 décembre 2023
Le 29 novembre dernier, la préfecture de Police a présenté les périmètres autour des sites olympiques et paralympiques. Deux types de périmètres ont été mis en place : Les périmètres « organisateur » pour la sécurité des spectateurs avec billets et des personnes accréditées par Paris 2024 pendant la compétition ; Les périmètres « État […]

Découvrir l’article

22 février 2021
Le décret fixant les critères d’éligibilité pour les preneurs est (enfin) publié. L’article 14 de la loi n°2020-1379 du 14 novembre 2020 prévoit notamment, pour certains preneurs de locaux professionnels ou commerciaux, une neutralisation des sanctions contractuelles et des recours judiciaires dont disposent en principe les bailleurs pour recouvrir les loyers et les charges locatives […]

Découvrir l’article