Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
20 février 2024

La préservation d’un site naturel par le droit de préemption urbain et existence d’un projet d’aménagement

Dans un arrêt du 18 janvier 2024, la Cour administrative d’appel de Lyon a confirmé l’annulation d’une décision de préemption ayant pour objectif la préservation d’un site protégé au motif que cette décision n’était pas justifiée par un réel projet d’aménagement.

Dans le cadre d’un projet d’exploitation de carrière de diatomite, l’établissement public foncier local a exercé son droit de préemption urbain sur des terrains situés au sein d’une zone humide.

Cette décision de préemption a été annulée par le tribunal administratif de Clermont-Ferrand. Pour confirmer cette décision d’annulation, la cour administrative d’appel de Lyon rappelle qu’en application des dispositions de l’article L. 210-1 du code de l’urbanisme, les collectivités titulaires du droit de préemption urbain doivent justifier de la réalité d’un projet d’action ou d’opération d’aménagement répondant aux objets définis à l’article L. 300-1 du même code.

En l’espèce, l’établissement public foncier faisait état de diverses démarches en faveur de la préservation du site concerné, mais sans justifier de l’existence d’un projet de consistance suffisante légitimant l’exercice de son droit de préemption urbain.

CAA Lyon, 18 janvier 2024, n°22LY02599

21 septembre 2021
L’arrêté du 16 septembre 2021, qui s’adresse notamment aux producteurs de déchets ou à leur détenteur, précise les modalités de contrôle des déchets non dangereux non inertes réceptionnés en installation de stockage et d’incinération valorisation énergétique. Il liste également les déchets admis en installation de stockage sans identification de leur caractère non-valorisable.   Arrêté du […]

Découvrir l’article

Dans un arrêt du 8 mars 2024, le Conseil d’Etat s’est prononcé sur les conditions à réunir pour que soit identifiée l’obligation pour un porteur de projet éolien de déposer une demande de dérogation « espèces protégées » et sur l’office du juge en matière de régularisation de l’autorisation environnementale. Pour rappel, le seuil de déclenchement de […]

Découvrir l’article

L’arrêté du 5 juillet 2024 relatif au développement de l’agrivoltaïsme et aux conditions d’implantation des installations photovoltaïques sur terrains agricoles, naturels ou forestiers, vient d’être publié au Journal Officiel du 7 juillet 2024, trois mois après le décret du 8 avril 2024[1] d’application de la loi dite AER[2]. Si le décret du 8 avril 2024 […]

Découvrir l’article

Dans son arrêt du 17 février 2023, le Conseil d’Etat applique et précise la méthodologie qu’il a posée dans son avis contentieux du 9 décembre 2022 sur la nécessité de solliciter une dérogation « espèces protégées » pour la réalisation de certains projets. Pour mémoire, le Conseil d’Etat a, dans un avis contentieux du 9 […]

Découvrir l’article

Les premiers éléments concrets permettant d’anticiper l’application des obligations d’installations de centrales photovoltaïques résultant de la loi AER commencent à arriver au compte-gouttes s’agissant des conditions d’application de l’article L.171-4 du code de la construction et de l’habitation. Pour mémoire, l’article 41 de la loi n°2023-175 du 10 mars 2023 relative à l’accélération de la […]

Découvrir l’article

13 décembre 2022
Son avis était très attendu : interrogé par la Cour administrative d’appel de Douai sur les conditions d’application du régime de protection des espèces protégées et de leurs habitats, le Conseil d’Etat a rendu le 9 décembre 2022 un avis contentieux apportant des précisions essentielles en la matière. A l’occasion d’un litige dans lequel une […]

Découvrir l’article