7 juin 2022

Le bailleur qui loue un local édifié sans permis de construire manque à son obligation de délivrance

  • Etienne Chesneau
  • Yannick Granjon

Aux termes d’un arrêt rendu le 1er juin 2022, la Cour de cassation retient que la location d’un local commercial affecté d’un défaut de permis de construire constitue un manquement du bailleur à son obligation de délivrance.

Dans cette affaire :

  • le bailleur a donné à bail commercial au preneur un local édifié sans permis de construire ;
  • le preneur a assigné le bailleur en résolution du bail aux torts du bailleur et en réparation des préjudicies subis.

La Cour d’appel compétente a rejeté la demande de résolution du bail formée par le preneur aux motifs que ce dernier « exploite le local litigieux, conformément à sa destination de commerce de pizzas à emporter, depuis la signature du bail, et que l’absence de régularité de la situation administrative du local n’a pas d’incidence directe sur l’exploitation quotidienne du fonds de commerce et ne peut légitimer le non-paiement des loyers. »

La Cour de cassation a cassé l’arrêt rendu en appel aux motifs que manque à son obligation de délivrance prévue à l’article 1719 du Code civil le bailleur qui loue un local commercial affecté d’un défaut de permis de construire dès lors que :

  • le bailleur ne démontre pas que le défaut de permis de construire est régularisable ;
  • le défaut de permis de construire affectant le local commercial, « est source de troubles d’exploitation consistant en :
  • « des difficultés pour assurer les lieux » ;
  • « de fortes restrictions quant aux capacités de développement du commerce » ;
  • « une limitation drastique de la capacité du preneur à vendre son fonds du fait du risque de perte du local d’exploitation en cas d’injonction administrative de démolir ».

 

Cass. , 3e civ. , 1er juin 2022, n° 21-11.602

10 mai 2022
Un décret et un arrêté datés du 4 mai 2022 parus au Journal officiel du 5 mai 2022 précisent les conditions de mise en œuvre de l’audit énergétique prévu par l’article L. 126-28-1 du code de la construction et de l’habitation. Pour mémoire, cet article dispose qu’un audit énergétique doit être réalisé lorsque sont proposés […]

19 novembre 2021
La Cour de Cassation a rendu, le 23 septembre 2021, un arrêt apportant un éclairage important concernant la mise en œuvre de l’article L.145-46-1 du Code de commerce qui octroie au preneur à bail commercial, sous certaines conditions, un droit de préemption en cas de mise en vente par le bailleur des locaux loués. Les […]

10 décembre 2021
Dans un arrêt rendu en référé le 1er décembre 2021, la Cour d’appel de Paris a considéré que l’article 1722 du Code civil (destruction de la chose louée) constituait une contestation sérieuse de l’obligation de paiement du loyer pendant la période  de fermeture administrative correspondant au premier confinement. Dans cette affaire, le preneur était l’ […]

04 février 2022
Un décret instituant une aide dite « coûts fixes consolidation » est paru au Journal officiel du 3 février 2022. Cette aide vise à compenser les charges fixes non couvertes des entreprises particulières affectée par l’épidémie de Covid-19. Selon la notice du décret, « cette aide est accessible aux entreprises ayant été créées avant le 1er janvier 2019 […]

28 février 2022
Le processus de mise en place du cadre réglementaire d’application du « décret tertiaire » se poursuit : l’arrêté du 24 novembre 2020 (dit arrêté « méthode » ou « valeurs absolues I »  va à nouveau être modifié, complété et détaillé par un nouvel arrêté « valeurs absolues II ». Le projet d’arrêté a fait l’objet d’une consultation publique, engagée le 1/01/2022 […]

04 mars 2022
Le Tribunal de commerce de Paris, dans un jugement du 1er mars 2022 : – rappelle sa compétence pour juger la faute dans l’exercice abusif de plusieurs recours contre les autorisations administratives (CDAC et permis de construire) permettant la réalisation d’un centre commercial, – juge que la mise en œuvre de procédures abusives successives contre […]