Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
17 novembre 2021

Le Conseil de Paris vient de débattre des orientations générales du PADD

Ce mardi 16 novembre se déroulait  le débat sur les orientations générales du PADD de la ville de Paris, sur la base d’un support remis aux élus détaillant lesdites orientations. Le conseil de Paris a adopté un vœu afin de permettre à la ville d’opposer un sursis à statuer pour  certains projets jusqu’à l’adoption du nouveau PLU.

Pour rappel, les orientations principales du Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) sont au nombre de 6 :

  • Créer une « méthode de travail » au service de la transition écologique ;

  • Offrir un logement de qualité pour tous ;

  • Favoriser la proximité pour rendre la densité agréable à vivre, avec la « ville du quart d’heure » ;

  • Réserver davantage de place à la nature en ville, pour plus de biodiversité, d’espaces de fraîcheur et de pleine-terre ;

  • Adapter Paris au dérèglement climatique en décarbonant la ville ;

  • Respecter l’héritage patrimonial et naturel, de la parcelle au paysage métropolitain.

Au terme du débat portant sur les orientations définies par l’exécutif, qui guideront l’élaboration du nouveau PLU, le conseil de Paris a adopté un vœu relatif à la faculté d’opposer un sursis à statuer sur les demandes de permis de construire jusqu’à l’adoption du PLU révisé.

Cette possibilité, ouverte par l’article L. 153-11 du code de l’urbanisme, avait déjà été évoquée par Emmanuel Grégoire lors de sa présentation à la presse des orientations du PADD le 9 novembre, afin d’éviter que des projets immobiliers puissent échapper aux futures règles plus contraignantes du PLU.

 

29 septembre 2022
Par une ordonnance du 16 septembre 2022, les juges des référés du TA de Pau ont mis fin à la suspension de l’exécution de la délibération du conseil communautaire de la communauté d’agglomération Pays Basque du 5 mars 2022 approuvant le règlement relatif aux conditions de délivrance des autorisations de changement d’usage de locaux d’habitation […]

Découvrir l’article

15 novembre 2023
Par une décision mentionnée aux tables du recueil Lebon, le Conseil d’Etat définit la notion d’extension d’une construction, dans le silence du PLU, comme un agrandissement de l’immeuble existant qui présente , outre un lien physique et fonctionnel avec lui, des dimensions inférieures à ce dernier. Par un permis délivré le 14 septembre 2018, le […]

Découvrir l’article

26 avril 2022
Le Conseil d’État a jugé que la circonstance qu’une parcelle soit grevée d’un BAC ne fait pas, par elle-même, obstacle à l’exercice du DPU en application des articles L. 210-1, L. 213-1 et L. 213-2 du code de l’urbanisme. Cependant, lorsque la préemption est exercée à l’occasion de la levée, par le preneur, d’une option […]

Découvrir l’article

08 février 2023
Un arrêté du 16 janvier 2023, publié au Journal Officiel du 7 février, modifie le modèle du formulaire de demande d’examen au cas par cas préalable à la réalisation d’une évaluation environnementale, en application de l’article R. 122-3-1 du code de l’environnement. Celui-ci est désormais numéroté Cerfa n° 14734*04. Par rapport à la version précédente, […]

Découvrir l’article

05 octobre 2022
Le propriétaire de parcelles rendues inconstructibles par l’effet de l’annulation d’un PLU n’est pas recevable, en cette seule qualité, à former tierce opposition à cette décision juridictionnelle, alors même qu’il serait titulaire d’un certificat d’urbanisme. En application de l’article R. 832-1 du code de justice administrative, « toute personne peut former tierce opposition à une décision […]

Découvrir l’article

11 juin 2021
Par deux décisions, la Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel une QPC portant sur l’article L. 322-2 du code de l’expropriation pour cause d’utilité publique, qui  détermine les modalités d’évaluation devant le juge de l’indemnité d’expropriation. Ce texte précise que les biens expropriés sont estimés à la date de la décision de première […]

Découvrir l’article