Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
29 décembre 2022

Modalités de dérogation aux règles du PLU pour l’installation de dispositifs de végétalisation

Le décret n° 2022-1653 du 23 décembre 2022 précise les conditions d’application de l’article L. 152-5-1 du code de l’urbanisme, permettant aux constructions situées en zone urbaine et à urbaniser, intégrant un dispositif de végétalisation des façades ou des toitures, de déroger aux règles de hauteur et d’aspect extérieur définies dans le règlement du plan local d’urbanisme (PLU).

L’article L. 152-5-1 du code de l’urbanisme, créé par la loi n° 2021-1104 du 22 août 2021, dite « loi Climat et Résilience », dispose que « l’autorité compétente pour délivrer le permis de construire et prendre la décision sur une déclaration préalable peut, par décision motivée, dans des limites fixées par un décret en Conseil d’Etat, déroger aux règles des plans locaux d’urbanisme relatives à la hauteur et à l’aspect extérieur des constructions afin d’autoriser l’installation de dispositifs de végétalisation des façades et des toitures en zones urbaines et à urbaniser ».

En application de ces dispositions, un nouvel article R. 152-5-1 est inséré dans le code de l’urbanisme (article 1er du décret). Celui-ci prévoit que :

– En ce qui concerne les règles de hauteur: le dépassement autorisé est limité à 1 mètre en tout point au-dessus de la hauteur de la construction autorisée par le règlement du PLU, hors végétation.

– En ce qui concerne l’aspect extérieur: il peut être dérogé aux dispositions relatives aux caractéristiques architecturales des façades et toitures des constructions, prévues en application de l’article 151-41 du code de l’urbanisme et fixées dans le règlement du PLU.

Ces dérogations ne permettent toutefois pas d’échapper aux dispositions de l’article R. 152-9 du même code, qui prévoient que « la surépaisseur ou la surélévation doit être adaptée au mode constructif et aux caractéristiques techniques et architecturales de la façade ou de la toiture et ne doit pas porter atteinte à la qualité architecturale du bâtiment et à son insertion dans le cadre bâti environnant ».

S’agissant du formalisme à respecter (article 2 du décret), le porteur de projet doit joindre une demande de dérogation à sa demande d’autorisation d’urbanisme, conformément à l’article R. 431-31-2 modifié du même code. Elle doit être accompagnée d’une note précisant la nature de la dérogation demandée et justifiant du respect des objectifs et des conditions fixées par le décret.

Le décret est entré en vigueur le 28 décembre 2022.

Décret n° 2022-1653 du 23 décembre 2022 portant application de l’article L. 152-5-1 du code de l’urbanisme relatif aux dérogations aux règles du plan local d’urbanisme accordées pour l’installation de dispositifs de végétalisation

01 février 2023
Selon le Conseil d’Etat, il ne résulte ni des dispositions de l’article L. 132-1 du code de l’expropriation pour cause d’utilité publique – selon lesquelles « l’autorité compétente déclare cessibles les parcelles ou les droits réels immobiliers dont l’expropriation est nécessaire à la réalisation de l’opération d’utilité publique » et elle « en établit la liste, si celle-ci […]

Découvrir l’article

21 décembre 2022
Par une décision du 14 décembre 2022, le Conseil d’Etat précise la notion de confirmation d’une demande de permis de construire après annulation juridictionnelle du refus initial de délivrer ce permis. Il précise également l’office du juge en matière de régularisation. Dans cette affaire, une mairie a été enjointe de délivrer un PC après que […]

Découvrir l’article

01 février 2023
Dans une décision du 25 janvier 2023, le Conseil d’Etat précise les conditions de la recevabilité d’un pourvoi en cassation émanant d’une partie intervenante en défense à l’instance. En l’espèce, le préfet de l’Eure avait, par six arrêtés, refusé de délivrer des permis de construire portant sur cinq éoliennes et un poste de livraison sur […]

Découvrir l’article

19 décembre 2022
Par un jugement du 8 décembre 2022, le Tribunal administratif (TA) d’Amiens annule un refus de permis de construire (PC) pris en méconnaissance du principe d’impartialité qui s’imposait au maire. Tout d’abord, le Tribunal rappelle que « le principe d’impartialité, qui garantit aux administrés que toute autorité administrative, (…), traite leurs affaires sans préjugés ni partis […]

Découvrir l’article

29 juin 2022
Dans cette décision du 20 juin 2022, le Conseil d’État précise que la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) peut s’autosaisir de l’ensemble des projets dont la surface de vente est supérieure ou égale à 20.000 m² et de ceux ayant déjà atteint ce seuil ou devant le dépasser par la réalisation du projet. En l’espèce, […]

Découvrir l’article

22 août 2023
Par une décision du 10 juillet 2023, le Conseil d’Etat se prononce sur les modalités d’application des dérogations aux règles du PLU prévues par l’article L. 152-6 du code de l’urbanisme (tel que modifié par la loi « ELAN »), pouvant être accordées aux projets de transformation d’immeubles existants soumis à PC, dans le but de favoriser […]

Découvrir l’article