Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
28 juillet 2023

Pas de permis de construire tacite à l’issue du réexamen de la demande sur injonction du juge administratif

L’injonction de procéder au réexamen d’une demande de permis de construire ne fait pas courir un délai de nature à faire naître une autorisation tacite. 

Par un arrêté 2 décembre 2021, le maire de la commune des Deux Alpes a refusé de délivrer un permis de construire (PC).

A la demande du pétitionnaire, le juge des référés du TA de Grenoble a, par une ordonnance du 12 janvier 2022, suspendu cet arrêté et enjoint à la commune de réexaminer la demande de permis.

Par un arrêté du 8 juillet 2022, le maire a indiqué retirer le PC tacite qui serait né du silence gardé par la commune à la suite de l’ordonnance du 12 janvier.

Le pétitionnaire a alors saisi, en référé, la juridiction administrative d’une demande tendant à la suspension de cet arrêté et à ce qu’il soit enjoint à la commune de délivrer le PC.

Le Conseil d’Etat, en cassation, juge qu’il ne résulte d’aucun texte ni d’aucun principe que l’injonction faite à la commune de réexaminer une demande de PC aurait fait courir un délai de nature à faire naître une autorisation tacite.

Partant, la décision litigieuse du 8 juillet 2022 doit être analysée non pas comme un retrait du PC tacite dont le pétitionnaire aurait été bénéficiaire, mais simplement comme un refus de PC.

Après avoir rappelé que cet arrêté a été pris en exécution d’une ordonnance du juge des référés prise sur le fondement de l’article L. 521-1 du CJA, le Conseil d’Etat prend en compte la situation financière du pétitionnaire (tenu d’une indemnité d’immobilisation au titre de la promesse de vente du terrain d’assiette du projet et confronté à un quatrième refus de permis de construire) pour juger la condition d’urgence satisfaite.

Le moyen tiré de l’inexacte application de l’article R. 111-2 du code de l’urbanisme étant de nature à créer un doute sérieux sur la légalité de la décision du 8 juillet 2022, le Conseil d’Etat suspend l’arrêté et enjoint à la commune, non pas de délivrer un « certificat de permis de construire », comme demandé par la requérante, mais de réexaminer de nouveau sa demande dans un délai de 3 mois.

Conseil d’Etat 20 juillet 2023, n° 467318

18 janvier 2024
La Cour administrative d’appel de Marseille admet que, lorsque le pétitionnaire ignore légitimement l’intervention d’une autorisation d’urbanisme tacite, la caducité prévue par l’article R. 424-17 du code de l’urbanisme ne saurait lui être opposée. Dans cette affaire, un particulier a déposé en mairie une déclaration préalable (DP) portant notamment sur la réfection et la surélévation […]

Découvrir l’article

29 septembre 2023
En droit immobilier, plusieurs arrêts récents ont apporté des précisions utiles pour la pratique des baux commerciaux. La Cour de cassation a notamment confirmé qu’en cas de communication par le bailleur d’un état des risques daté de plus de 6 mois, les juges du fond doivent rechercher « si le manquement imputé au bailleur est d’une […]

Découvrir l’article

07 mars 2023
Dans une décision en date du 15 février 2023, la Cour de cassation a jugé que le locataire qui sous-loue un local meublé destiné à l’habitation en méconnaissance des dispositions de l’article L. 631-7 du code de la construction et de l’habitation (CCH) est passible d’une condamnation au paiement d’une amende civile prévue à l’article […]

Découvrir l’article

25 janvier 2023
Par un arrêt du 13 décembre 2022, la Cour administrative d’appel de Lyon confirme que la mesure de régularisation d’un vice, par un permis modificatif, est possible lorsque la règle relative à l’utilisation du sol qui était méconnue par le permis initial a été entretemps modifiée mais elle ajoute que, dans ce cas, le permis […]

Découvrir l’article

18 mars 2021
Dans cette affaire, une société a acquis des parcelles sur lesquelles un projet immobilier comprenant la construction de 6 bâtiments destinés à accueillir 316 logements était en cours de réalisation et s’est vue transférer le permis de construire portant sur ces constructions. Le maire de la commune en charge de l’instruction a, par une décision […]

Découvrir l’article

08 février 2023
Un arrêté du 16 janvier 2023, publié au Journal Officiel du 7 février, modifie le modèle du formulaire de demande d’examen au cas par cas préalable à la réalisation d’une évaluation environnementale, en application de l’article R. 122-3-1 du code de l’environnement. Celui-ci est désormais numéroté Cerfa n° 14734*04. Par rapport à la version précédente, […]

Découvrir l’article