Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
26 juin 2023

Retrait de PC : respect du contradictoire

Le principe du contradictoire impose à l’autorité administrative de faire droit aux demandes d’audition formées par les personnes préalablement au retrait d’un PC, alors même qu’elles auraient déjà présenté des observations écrites.

Par un arrêté du 11 mars 2020,  le maire de Bobigny a délivré un PC en vue de la construction d’un ensemble immobilier comprenant un hôtel, des commerces, une résidence intergénérationnelle et des logements collectifs.

Le maire a informé son titulaire qu’un retrait de ce PC était susceptible d’intervenir et lui a demandé de présenter ses observations préalables, ce que la société a fait dans un courrier adressé à la commune le 17 août 2020.

Le PC a été retiré par un arrêté du 21 août 2020, que la société a contesté devant le TA de Montreuil, puis devant le Conseil d’Etat après avoir vu sa demande rejetée par les juges du fond.

A cette occasion, la Haute Juridiction rappelle que le respect du caractère contradictoire de la procédure de retrait d’une décision créatrice de droits, tel qu’un PC, constitue une garantie pour le titulaire de l’autorisation que l’administration entend rapporter.

En ce sens, commet une erreur de droit le TA qui, pour juger que le titulaire du PC ne pouvait soutenir avoir été privé de garantie, se fonde sur la circonstance qu’il avait pu présenter des observations écrites préalable au retrait.

Autrement dit, l’administration qui entend retirer un PC est tenue de faire droit à la demande de son titulaire, en vue de présenter des observations orales préalables au retrait, y compris si des observations écrites ont déjà été déposées.

Conseil d’Etat 12 juin 2023, n° 465241

03 octobre 2022
Par un arrêt du 29 septembre 2022, la Cour d’appel de Paris a admis que des obligations professionnelles nécessitant de se rendre régulièrement en province pouvaient constituer un motif légitime de dépassement de la limite de 120 jours par an posée par le code du tourisme pour louer un meublé de tourisme déclaré comme résidence […]

Découvrir l’article

29 juillet 2022
Le Ministère de la Transition écologique organise une consultation publique sur un projet de décret relatif aux modalités d’octroi de l’autorisation d’exploitation commerciale (AEC) pour les projets engendrant une artificialisation des sols jusqu’au 16 août 2022. La loi n° 2021-1104 du 22 août 2021 dite « loi Climat et résilience » a instauré un principe général d’interdiction des […]

Découvrir l’article

23 novembre 2021
Le Conseil d’État considère que, dès lors qu’aucune mesure de régularisation d’une autorisation de construire irrégulière n’a été notifiée au juge dans le délai fixé dans sa décision de sursis à statuer, il doit annuler cette autorisation sans que le pétitionnaire puisse opposer l’irrégularité du refus de régularisation. La contestation de ce refus ne peut […]

Découvrir l’article

21 mars 2023
Un décret et un arrêté en date du 8 mars 2023 apportent des précisions sur les dérogations aux règles de hauteur et de gabarit du PLU, dont peuvent bénéficier les projets de constructions qualifiés d’exemplaires aux plans énergétique ou environnemental. D’une part, le décret précise les conditions d’application de l’article L. 152-5-2 du code de […]

Découvrir l’article

13 décembre 2023
Par un arrêt du 7 décembre 2023, la Cour administrative d’appel de Paris juge illégal un permis de construire valant autorisation d’exploitation commerciale (AEC) délivré avant l’avis défavorable de la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC). Dans la présente affaire, un PC valant AEC a été délivré à la suite de l’avis favorable de la Commission […]

Découvrir l’article

13 janvier 2023
Un nouveau recours gracieux dirigé contre le PC rétabli à la suite de l’annulation de son retrait est insusceptible de conserver, au profit des requérants, les délais de recours contentieux. Conformément à son avis n° 419204 du 26 juillet 2018, le Conseil d’Etat rappelle que : lorsque le retrait d’une décision créatrice de droits est annulé, […]

Découvrir l’article