Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
15 décembre 2023

Dérogation « espèces protégées » : nouvelles précisions du Conseil d’Etat

Dans une décision du 6 décembre 2023, le Conseil d’Etat précise, à l’occasion d’un contentieux éolien, le critère du « risque » d’atteinte à des espèces protégées à prendre en compte pour déterminer si une dérogation « espèces protégées » est nécessaire.

Pour mémoire, le Conseil d’Etat, dans un avis contentieux du 9 décembre 2022, a indiqué dans quel cas se déclenche l’obligation pour un porteur de projet de demander une dérogation « espèces protégées » (cf. article Gide Real Estate du 13 décembre 2022).

Dans cet avis, le Conseil d’Etat a dégagé deux critères cumulatifs :

  • la présence de spécimens d’espèces protégées sur la zone du projet, sans « que l’applicabilité du régime de protection dépende, à ce stade, ni du nombre de ces spécimens, ni de l’état de conservation des espèces protégées présentes » ; et
  • le risque que le projet comporte pour les espèces protégées doit être « suffisamment caractérisé».

S’agissant de ce deuxième critère, le Conseil d’Etat a précisé que « les mesures d’évitement et de réduction des atteintes portées aux espèces protégées proposées par le pétitionnaire doivent être prises en compte ». Si ces mesures présentent, sous le contrôle de l’administration, « des garanties d’effectivité telles qu’elles permettent de diminuer le risque pour les espèces au point qu’il apparaisse comme n’étant pas suffisamment caractérisé, il n’est pas nécessaire de solliciter une dérogation ».

Dans sa décision du 6 décembre 2023, le Conseil d’Etat confirme ce critère de « risque suffisamment caractérisé » (dont les contours ont déjà été affinés dans un arrêt du Conseil d’Etat du 17 février 2023 cf. article Gide Real Estate du 3 mars 2023).

En effet, à l’occasion d’un contentieux portant sur une autorisation unique pour la réalisation d’un parc éolien qui ne comportait pas de dérogation « espèces protégées », le Conseil d’Etat considère « qu’en jugeant que l’autorisation litigieuse était illégale, faute de comporter la dérogation prévue par l’article L. 411-2 du code de l’environnement, au motif qu’il ne résultait pas de l’instruction que les mesures prévues par le pétitionnaire ou imposées par le préfet auraient été de nature à réduire à un niveau négligeable le risque que présentait le projet pour certaines espèces protégées alors qu’il lui appartenait d’apprécier si ce risque était suffisamment caractérisé, la cour administrative d’appel de Bordeaux a commis une erreur de droit. »

Il ressort de cette décision du 6 décembre 2023 que le critère à vérifier n’est pas celui du risque rendu « négligeable » en raison des mesures d’évitement et de réduction prévues par le pétitionnaire, mais bien celui du risque « suffisamment caractérisé » pour les espèces protégées.

Si la distinction entre un risque rendu « négligeable » et un risque « suffisamment caractérisé » reste sibylline, cette décision du Conseil d’Etat semble a priori favorable au porteur de projet de parc éolien, à l’instar de celle rendue le 17 février 2023.

Conseil d’État 6 décembre 2023, n°466696

05 septembre 2022
Le Conseil d’État, confirmant un arrêt rendu par la Cour administrative de Nantes le 3 juillet 2020, a jugé régulier l’arrêté par lequel le Préfet de la Vendée a autorisé la société Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier à déroger à l’interdiction de destruction et de perturbation de spécimens d’espèces protégées. Cette décision, […]

Découvrir l’article

Le décret tant attendu d’application des obligations d’installation d’énergies renouvelables en toiture des bâtiments et ombrières de parkings issues de la loi Climat et résilience[1], a été publié in extremis au journal officiel du 20 décembre 2023. S’il reprend en grande partie les projets de textes soumis entre mai et octobre 2023 à consultation publique, notamment sur le […]

Découvrir l’article

Sa première version, diffusée à la fin du mois d’août, avait déjà suscité de nombreuses réactions en dépit du calme estival. Le 26 septembre, le projet de loi relatif à l’accélération de la production d’énergies renouvelables a été présenté en Conseil des ministres, après quelques ajustements à la suite, notamment, de l’avis défavorable du Conseil […]

Découvrir l’article

05 novembre 2021
Un projet de décret relatif à l’évaluation environnementale des projets photovoltaïques est soumis à la consultation du public jusqu’au 25 novembre 2021. Ce projet de texte tend à modifier la rubrique 30 de la nomenclature des projets devant faire l’objet d’une évaluation environnementale, rubrique concernant les projets photovoltaïques. En l’état, le projet de décret prévoit principalement […]

Découvrir l’article

Dans son arrêt du 17 février 2023, le Conseil d’Etat applique et précise la méthodologie qu’il a posée dans son avis contentieux du 9 décembre 2022 sur la nécessité de solliciter une dérogation « espèces protégées » pour la réalisation de certains projets. Pour mémoire, le Conseil d’Etat a, dans un avis contentieux du 9 […]

Découvrir l’article

La question du champ des évaluations environnementales est à l’origine de nombreuses annulations contentieuses. Dans un arrêt du 22 février 2022, la CJUE a précisé l’interprétation de la notion de plans et programmes relevant du champ de l’évaluation environnementale en application de la  directive européenne 2001/42 relative à l’évaluation des incidences de certains plans et […]

Découvrir l’article