Catégories
  • Autres
  • Environnement
  • Financements
  • Fiscal
  • Immobilier
  • Juridique
  • Urbanisme
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • Valider
0
11 janvier 2022

Espèces protégées : le Conseil d’État affine la notion d’intérêt public majeur, condition d’obtention d’une dérogation

Dans un arrêt intéressant la prolongation de l’exploitation d’une carrière, mais transposable à tout projet nécessitant l’obtention d’une dérogation « espèces protégées », le Conseil d’État estime qu’une dérogation est illégale comme dépourvue de raison impérative d’intérêt public majeur dans la mesure où le projet ne répond pas à un besoin spécifique et qu’il existe d’autres carrières dans un environnement proche suffisant aux besoins locaux.

Par une décision du 30 décembre 2021, le Conseil d’État s’est de nouveau prononcé sur l’une des condition d’obtention d’une dérogation à l’interdiction de destruction/perturbation des espèces protégées, à savoir la condition relative à l’existence d’une raison impérative d’intérêt public majeur (RIIPM).

Le Conseil d’État rappelle de manière désormais classique qu’il résulte des dispositions des articles L. 411-1 et L. 411-2 du code de l’environnement qu’un projet public ou privé susceptible d’affecter la conservation d’espèces protégées ou de leur habitat ne peut être autorisé, à titre dérogatoire, que s’il répond, par sa nature et compte tenu des intérêts économiques et sociaux en jeu à une raison impérative d’intérêt public majeur. En l’espèce, le Conseil d’État a considéré que la dérogation accordée au porteur de projet n’était pas justifiée par une raison impérative d’intérêt public majeur au sens de l’article L. 411-2 du code de l’environnement dans la mesure où « le projet ne répondait pas à un besoin spécifique et que l’existence d’autres carrières dans un environnement proche suffisait aux besoins de la filière locale de transformation de granulats ». C’est donc une appréciation extrêmement concrète et pragmatique à laquelle se livre le juge administratif et il faut absolument la prendre en compte dans la rédaction des dossiers de demandes de dérogation souvent trop théoriques et affirmatifs.

Le Conseil d’État considère par ailleurs que « le vice tiré de ce que l’autorisation de dérogation litigieuse n’est pas justifiée par une raison impérative d’intérêt public majeur ni par l’un des autres motifs mentionnés au c) du 4° du I de l’article L. 411-2 du code de l’environnement n’est pas susceptible d’être régularisé ».

CE, 30 décembre 2021, n°439766

09 novembre 2022
Les délais de traitement des contentieux sont l’un des freins au développement des énergies renouvelables puisqu’ils impactent les calendriers des projets. Dans un contexte de volonté d’accélération de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (voir notre article sur le projet de loi ), le décret n° 2022-1379 du 29 octobre 2022 relatif au régime […]

Découvrir l’article

Le 1er octobre 2021, le Conseil d’État a rendu publique sa plateforme dédiée à l’open data des décisions de justice administrative. L’intégralité des décisions rendues depuis le 30 septembre 2021 y sera disponible. Les décisions y seront versées deux fois par mois et classées dans un répertoire en fonction de l’année et du mois durant […]

Découvrir l’article

17 décembre 2021
La loi Climat appelle de très nombreux textes d’application. Ceux-ci sont actuellement en préparation par le ministère de la Transition écologique et les indications suivantes peuvent, à ce jour, être données : S’agissant de l’ordonnance relative au Code minier, le Conseil d’État devrait être saisi en janvier 2022. Le projet de décret sur l’artificialisation des sols […]

Découvrir l’article

27 septembre 2021
Le Ministère de la transition écologique a publié au Journal Officiel paru le 21 septembre 2021,  la liste des sites classés et en instance de classement au cours de l’année 2020 en application des dispositions de l’article L.341-1 du code de l’environnement. L’inscription sur la liste des sites classées entraîne, sur les terrains compris dans […]

Découvrir l’article

16 septembre 2021
Est publié au JO du 11 septembre l’arrêté du 22 juillet 2021 relatif au repérage de l’amiante avant certaines opérations réalisées dans les installations, structures ou équipements concourant à la réalisation ou la mise en œuvre d’une activité. Le donneur d’ordre, ou le propriétaire de ces installations, structures ou équipements doit faire rechercher la présence […]

Découvrir l’article

27 septembre 2021
Le Ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public deux projets de textes relatifs aux exigences de performance énergétique et environnementale, pour les bâtiments de bureaux et d’enseignement primaire ou secondaire, pour la réglementation environnementale 2020 (RE2020) : – un projet de décret relatif aux exigences de performance énergétique et environnementale des constructions […]

Découvrir l’article