Catégories
  • Autres
  • Environnement
  • Financements
  • Fiscal
  • Immobilier
  • Juridique
  • Urbanisme
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • Valider
0
29 septembre 2022

Fin de la suspension de la nouvelle réglementation relative aux locations meublées de courte durée du Pays Basque

Par une ordonnance du 16 septembre 2022, les juges des référés du TA de Pau ont mis fin à la suspension de l’exécution de la délibération du conseil communautaire de la communauté d’agglomération Pays Basque du 5 mars 2022 approuvant le règlement relatif aux conditions de délivrance des autorisations de changement d’usage de locaux d’habitation pour les locations meublées de courte durée dans 24 communes situées en zone tendue, qu’ils avaient prononcé par ordonnance n° 2200930 du 3 juin 2022 (voir notre précédent article sur l’ordonnance du TA de Pau du 3 juin 2022).

En effet, à la suite de l’ordonnance du TA de Pau, le conseil communautaire a, le 9 juillet 2022, modifié le règlement litigieux en vue de prendre en compte les moyens retenus par les juges des référés. Il a ainsi :

  • ajouté une modalité de compensation tenant à la possibilité d’acquérir des droits de « commercialité » auprès de propriétaires souhaitant affecter à l’habitation des locaux destinés à un autre usage ;
  • repris la possibilité ouverte par le IV de l’article L. 324-1-1 du code du tourisme de louer dans certains cas (obligation professionnelle, raisons de santé ou cas de force majeure) sa résidence principale plus de 120 jours par an;
  • retardé l’entrée en vigueur du règlement au 1er mars 2023, de manière à garantir le respect du principe de sécurité juridique.

Les juges des référés ont considéré que, compte tenu de ces modifications apportées par la délibération du 9 juillet 2022 au règlement litigieux, la condition tenant à l’existence d’un doute sérieux quant à sa légalité n’était plus remplie.

Partant, en application de l’article L. 521-4 du code de justice administrative, ils ont mis fin à la mesure de suspension de la délibération du 5 mars 2022, prononcée par l’ordonnance du 3 juin 2022.

Nous attendons désormais le jugement au fond.

TA Pau, 16 septembre 2022, n° 2201595

24 février 2022
Le juge administratif retient que les centres de traitement de données (data centers) ne sont pas des locaux de stockage au sens de l’article 231 ter du code général des impôts et qu’ils ne sont donc pas soumis à la redevance prévue à l’article L. 520-1 du code de l’urbanisme. Se prononçant sur renvoi après […]

Découvrir l’article

27 mai 2021
Dans le cadre d’une action en démolition, le juge judiciaire doit poser une question préjudicielle au juge administratif pour statuer sur l’existence d’un permis tacite. Un propriétaire, après avoir obtenu l’annulation du refus de sa demande de permis de construire devant le tribunal administratif, a confirmé cette demande sur le fondement de l’article L. 600-2 du […]

Découvrir l’article

07 octobre 2021
Le Conseil d’État a jugé qu’une personne publique ne peut légalement louer un bien à une personne poursuivant des fins d’intérêt privé pour un loyer inférieur à la valeur locative de ce bien, sauf si la location est justifiée par des motifs d’intérêt général et comporte des contreparties suffisantes. À l’occasion d’un litige concernant un […]

Découvrir l’article

18 mai 2022
Lorsque la demande de permis de construire porte à la fois sur la construction et la démolition d’une construction existante, il convient d’apprécier l’impact, sur le site, du remplacement de la construction existante par la construction projetée, et non de la seule démolition. En application de l’article R. 111-27 du code de l’urbanisme, « le projet […]

Découvrir l’article

14 mars 2022
Par une ordonnance de référé en date du 9 mars 2022, la cour administrative d’appel de Paris (CAA) a suspendu l’exécution de la décision de la commune d’Aubervilliers de poursuivre les travaux de construction du centre nautique d’entraînement en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris (JOP) de 2024. Le juge des référés de […]

Découvrir l’article

13 octobre 2021
Le titulaire d’un marché public de travaux peut rechercher la responsabilité quasi-délictuelle des autres participants à cette opération de construction avec lesquels il n’est lié par aucun contrat, sans devoir se limiter à la violation des règles de l’art ou à la méconnaissance des textes applicables, en invoquant notamment un manquement aux stipulations des contrats […]

Découvrir l’article