Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
24 février 2022

Les data centers ne sont pas assujettis à la taxe pour la création de locaux de stockage en Île-de-France

Le juge administratif retient que les centres de traitement de données (data centers) ne sont pas des locaux de stockage au sens de l’article 231 ter du code général des impôts et qu’ils ne sont donc pas soumis à la redevance prévue à l’article L. 520-1 du code de l’urbanisme.

Se prononçant sur renvoi après censure de son premier jugement (CE 27 avril 2021, n°441652), le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a considéré que des data centers n’ont pas pour fonction principale de stocker des données mais bien d’héberger des équipements informatiques destinés à collecter et traiter des données en vue de leur exploitation par leur utilisateur.

Ces centres ne répondent donc pas à la définition de « locaux de stockage » de l’article 231 ter du code général des impôts qui « s’entendent des locaux ou aires couvertes destinés à l’entreposage de produits, de marchandises ou de biens et qui ne sont pas intégrés topographiquement à un établissement de production ».

Par la même occasion, le juge rappelle que l’administration ne peut se fonder sur sa propre doctrine et se prévaloir de la définition des locaux de stockage donnée par une instruction publiée au bulletin officiel des impôts, ni sur un guide élaboré par la Caisse des dépôts et des consignations, ni même sur la fiche technique du ministère du logement et de l’habitat relative aux destinations et sous-destinations, laquelle n’a aucune portée juridique.

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise estime donc que la société requérante est fondée à demander la décharge de la redevance prévue à l’article L. 520-1 du code de l’urbanisme pour la création d’un centre de traitement des données.

TA Cergy-Pontoise, 11 février 2022, n° 2105668

05 juillet 2021
Le Conseil d’État confirme que la conformité d’une autorisation d’urbanisme au PLU – notamment à ses règles portant sur les limites séparatives – doit être appréciée en prenant en compte les effets obligatoires attachés aux prescriptions assortissant cette autorisation.   CE 5 juillet 2021, n° 437849

Découvrir l’article

22 février 2024
Par une décision du 5 février 2024, le Conseil d’Etat considère que le vice tiré de l’absence d’évaluation environnementale de la mise en compatibilité du PLU, approuvée par déclaration de projet, est sans incidence sur la légalité de l’autorisation d’urbanisme du projet, dès lors que ce dernier a lui-même fait l’objet d’une telle évaluation. Une […]

Découvrir l’article

06 octobre 2022
Pour apprécier l’intérêt à agir d’un requérant contre un permis de construire, l’environnement du projet doit être pris en compte dans sa situation à la date d’affichage de la demande du permis contesté, et non dans son état ultérieur. En application de l’article L. 600-3-1 du code de l’urbanisme (« sauf pour le requérant à justifier […]

Découvrir l’article

24 mars 2023
Par une décision du 23 mars 2023, le Conseil d’Etat se prononce sur la destination des dark stores au sens du code de l’urbanisme et du PLU de Paris. Il apporte également d’importantes précisions en matière de sanctions des infractions au droit de l’urbanisme. Pour mémoire, le juge des référés du TA de Paris a, […]

Découvrir l’article

16 décembre 2021
Un décret publié le 1er décembre 2021 définit les modalités de délivrance des attestations de prise en compte des exigences de performance énergétique et environnementale, et de réalisation de l’étude de faisabilité relative aux approvisionnements en énergie, lors de la construction des bâtiments ou parties de bâtiments à usage d’habitation, de bureaux, ou d’enseignement primaire […]

Découvrir l’article

01 décembre 2021
Par une ordonnance de référé en date du 23 novembre 2021, la cour administrative d’appel (CAA) de Paris met fin aux effets de la suspension de l’exécution de l’arrêté de permis de construire accordé pour la construction du centre nautique d’entraînement des athlètes en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris (JOP) de 2024, […]

Découvrir l’article