Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
1 décembre 2021

JOP 2024, la suite : les travaux de construction du centre nautique d’Aubervilliers peuvent reprendre

Par une ordonnance de référé en date du 23 novembre 2021, la cour administrative d’appel (CAA) de Paris met fin aux effets de la suspension de l’exécution de l’arrêté de permis de construire accordé pour la construction du centre nautique d’entraînement des athlètes en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris (JOP) de 2024, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), à la suite des modifications apportées au projet.

Pour mémoire, par une ordonnance de référé en date du 20 septembre 2021, le juge des référés de la CAA de Paris avait suspendu l’exécution dudit arrêté de permis de construire et enjoint au maire d’Aubervilliers de prendre toutes mesures utiles afin que les travaux entrepris pour l’édification de l’ouvrage concerné cessent sans délai (voir notre article du 23 septembre 2021.)

Le maire de la commune d’Aubervilliers ayant, par un arrêté du 6 octobre 2021, accordé un permis de construire modificatif (PCM) visant à régulariser les vices relevés dans l’ordonnance du 20 septembre 2021, la commune d’Aubervilliers a demandé au juge des référés de mettre fin à la mesure de suspension ainsi ordonnée, sur le fondement de l’article L. 521-4 du CJA.

Dans ce cadre, le juge des référés a notamment été amené à se prononcer sur la destination d’un espace « forme et bien-être » comportant, notamment, une salle de musculation, un « village finlandais », un espace de convivialité et de détente et des sanitaires.

Le juge des référés considère que, pour l’application des dispositions du règlement du PLUi, les établissements sportifs doivent être regardés comme relevant des équipements collectifs d’intérêt public notamment lorsqu’ils permettent d’assurer à la population résidente une pratique d’activités physiques dont elle a besoin dans un milieu urbain dense, sans que le caractère public ou privé de la personne chargée de la réalisation ou de la gestion de cet équipement puisse avoir une incidence sur cette qualification.

Dès lors qu’en l’espèce, la salle de musculation de l’espace « forme et bien-être » pourra être utilisée par les athlètes en vue de leur entraînement préalable aux compétitions et par une clientèle spécifique y accédant par une entrée et un local d’accueil dédiés, le juge des référés estime que cette activité relève au moins pour partie des équipements collectifs d’intérêt public, et que la construction ne peut être regardée comme limitée à une destination de commerce au sens du PLUi.

CAA Paris, 23 novembre 2021, n° 21PA05597

Les premiers éléments concrets permettant d’anticiper l’application des obligations d’installations de centrales photovoltaïques résultant de la loi AER commencent à arriver au compte-gouttes s’agissant des conditions d’application de l’article L.171-4 du code de la construction et de l’habitation. Pour mémoire, l’article 41 de la loi n°2023-175 du 10 mars 2023 relative à l’accélération de la […]

Découvrir l’article

11 juillet 2022
Par un arrêt rendu le 7 juillet 2022, la CAA de Paris ne prononce que l’annulation partielle du permis de construire et des deux permis modificatifs portant sur la construction du centre nautique d’Aubervilliers. Par des arrêtés du 21 juillet 2021, 26 octobre 2021 et 28 avril 2022, la maire d’Aubervilliers a accordé à cette […]

Découvrir l’article

18 janvier 2022
Dans une réponse ministérielle du 13 janvier 2022, le Gouvernement apporte des précisions sur l’opposabilité aux demandes de permis de construire des documents graphiques modifiant les zones à risques d’une commune. Selon le Gouvernement, les documents graphiques modifiant des zones à risques sont opposables aux demandes d’autorisation d’urbanisme quand ils sont contenus dans un Plan […]

Découvrir l’article

24 juin 2022
Par une décision du 13 juin 2022, le Conseil d’État précise qu’en l’absence de tout transfert de propriété ou de jouissance du lot dont aurait résulté la division d’un terrain, le bénéficiaire d’un arrêté de non-opposition à déclaration préalable de lotissement ne peut se prévaloir, à l’occasion d’une demande de permis de construire, de la […]

Découvrir l’article

Côté immobilier, plusieurs décisions judiciaires méritent d’être signalées en matière de bail commercial et, plus particulièrement, concernant la fixation du loyer de renouvellement. La Cour de cassation a en effet notamment confirmé que l’action en fixation du loyer de renouvellement est irrecevable si elle est introduite par une assignation sans mémoire préalable et précisé qu’une […]

Découvrir l’article

28 avril 2022
Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil d’État précise qu’un requérant contestant une décision relative à l’occupation ou l’utilisation du sol n’est pas recevable à produire pour la première fois en appel le titre ou l’acte correspondant à l’intérêt pour agir dont il se prévalait en première instance, sauf en cas d’évocation de […]

Découvrir l’article