Catégories
  • Autres
  • Environnement
  • Financements
  • Fiscal
  • Immobilier
  • Juridique
  • Urbanisme
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • Valider
0
26 novembre 2021

Les plans d’exposition au bruit de certains aérodromes doivent être soumis à évaluation environnementale

Le Conseil d’État enjoint au Premier ministre de prendre toute mesure réglementaire visant à soumettre les plans d’exposition au bruit de certains aérodromes à une évaluation environnementale, dans un délai de quatre mois à compter de la notification de sa décision du 28 octobre 2021.

L’Association de défense contre les nuisances aériennes a demandé au Premier ministre de prendre toute mesure réglementaire pour soumettre à évaluation environnementale préalable (i) les plans d’exposition au bruit des aérodromes ainsi que (ii) les plans de prévention du bruit dans l’environnement des aérodromes. En raison du silence gardé par le Premier ministre, l’association a sollicité l’annulation pour excès de pouvoir de la décision implicite de rejet.

Au terme de son analyse, le Conseil d’État rejette la demande de l’association requérante concernant les plans de prévention du bruit dans l’environnement des aérodromes mais fait droit à celle relative aux plans d’exposition au bruit, concernant les aérodromes qui ne sont pas soumis à la taxe sur les nuisances sonores aériennes (au titre du I de l’article 1609 quatervicies A du code général des impôts). Il annule donc partiellement la décision implicite de rejet.

Le Conseil d’État retient en effet qu’en l’absence de dispositions prévoyant la consultation de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires ou de toute autre autorité environnementale répondant aux conditions de l’article 6 de la directive 2001/42/CE du Parlement européen et du Conseil du 27 juin 2001, ces plans doivent être soumis à évaluation environnementale.

Tirant les conséquences de cette annulation, qui implique nécessairement l’adoption de mesures réglementaires, le Conseil d’État enjoint au Premier ministre de prendre ces dernières dans les quatre mois suivant la notification de sa décision.

CE, 28 octobre 2021, n° 447123

20 avril 2022
Sont recevables les moyens nouveaux soulevés après l’expiration du délai réglementaire de deux mois prévu à l’article R. 600-5 du code de l’urbanisme lorsque – eu égard aux circonstances de l’espèce – ces moyens sont fondés sur des éléments justifiant que le juge fixe lui-même la date de cristallisation. Dans cette affaire, le Conseil d’État […]

Découvrir l’article

13 octobre 2021
Le titulaire d’un marché public de travaux peut rechercher la responsabilité quasi-délictuelle des autres participants à cette opération de construction avec lesquels il n’est lié par aucun contrat, sans devoir se limiter à la violation des règles de l’art ou à la méconnaissance des textes applicables, en invoquant notamment un manquement aux stipulations des contrats […]

Découvrir l’article

10 octobre 2022
Par deux arrêts du 6 octobre 2022, la Cour administrative d’appel (CAA) de Paris confirme l’annulation des permis de construire des projets « Mille arbres » et « Ville multi-strates », issus de l’appel à projets Réinventer Paris. Pour mémoire, le Tribunal administratif (TA) de Paris avait considéré, dans ses jugements du 2 juillet 2021, que les projets étaient […]

Découvrir l’article

19 octobre 2021
Par une décision du 14 octobre 2021, le Conseil d’État a précisé les conditions subordonnant la communication des documents relatifs à une procédure de cession de biens appartenant au domaine privé de l’État. Il résulte des dispositions des articles L. 300-3 et L. 311-1 du code des relations entre le public et l’administration (CRPA) que […]

Découvrir l’article

28 septembre 2021
La commission pour la relance durable de la construction de logements, dite commission Rebsamen, du nom du maire de Dijon qui la préside, a remis au Premier ministre le 20 septembre 2021 le 1er tome de son rapport, centré sur le diagnostic et les mesures phares. Plusieurs propositions y sont avancées dans l’attente de la […]

Découvrir l’article

23 décembre 2021
Dans les zones de tension entre l’offre et la demande de logements, au sens du décret n° 2013-392 du 10 mai 2013, l’article R. 811-1-1 du code de justice administrative déroge à la règle du double degré de juridiction. Les tribunaux administratifs statuent en premier et dernier ressort sur les recours introduits entre le 1er décembre […]

Découvrir l’article