Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
26 novembre 2021

Les plans d’exposition au bruit de certains aérodromes doivent être soumis à évaluation environnementale

Le Conseil d’État enjoint au Premier ministre de prendre toute mesure réglementaire visant à soumettre les plans d’exposition au bruit de certains aérodromes à une évaluation environnementale, dans un délai de quatre mois à compter de la notification de sa décision du 28 octobre 2021.

L’Association de défense contre les nuisances aériennes a demandé au Premier ministre de prendre toute mesure réglementaire pour soumettre à évaluation environnementale préalable (i) les plans d’exposition au bruit des aérodromes ainsi que (ii) les plans de prévention du bruit dans l’environnement des aérodromes. En raison du silence gardé par le Premier ministre, l’association a sollicité l’annulation pour excès de pouvoir de la décision implicite de rejet.

Au terme de son analyse, le Conseil d’État rejette la demande de l’association requérante concernant les plans de prévention du bruit dans l’environnement des aérodromes mais fait droit à celle relative aux plans d’exposition au bruit, concernant les aérodromes qui ne sont pas soumis à la taxe sur les nuisances sonores aériennes (au titre du I de l’article 1609 quatervicies A du code général des impôts). Il annule donc partiellement la décision implicite de rejet.

Le Conseil d’État retient en effet qu’en l’absence de dispositions prévoyant la consultation de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires ou de toute autre autorité environnementale répondant aux conditions de l’article 6 de la directive 2001/42/CE du Parlement européen et du Conseil du 27 juin 2001, ces plans doivent être soumis à évaluation environnementale.

Tirant les conséquences de cette annulation, qui implique nécessairement l’adoption de mesures réglementaires, le Conseil d’État enjoint au Premier ministre de prendre ces dernières dans les quatre mois suivant la notification de sa décision.

CE, 28 octobre 2021, n° 447123

20 octobre 2021
Par un jugement du 14 octobre 2021, le tribunal administratif de Lille a précisé que, s’il est possible de régulariser les inexactitudes et insuffisances qui entachent l’étude d’impact sur la base de laquelle a été organisée une enquête publique, cela ne peut se faire que par le biais d’une nouvelle enquête publique et non par […]

Découvrir l’article

29 mai 2024
Le Conseil d’Etat a récemment considéré qu’à l’instar d’un refus opposé à une demande d’autorisation d’urbanisme ou d’une opposition à déclaration préalable, le sursis à statuer doit être notifié à l’intéressé avant le terme du délai règlementaire d’instruction. A défaut, cette décision ne fait pas obstacle à la naissance, le cas échéant, d’un permis tacite […]

Découvrir l’article

13 octobre 2021
Le titulaire d’un marché public de travaux peut rechercher la responsabilité quasi-délictuelle des autres participants à cette opération de construction avec lesquels il n’est lié par aucun contrat, sans devoir se limiter à la violation des règles de l’art ou à la méconnaissance des textes applicables, en invoquant notamment un manquement aux stipulations des contrats […]

Découvrir l’article

29 décembre 2022
Par un arrêt du 25 novembre 2022, la cour administrative d’appel de Nantes a considéré – sous l’empire des anciennes dispositions relatives à la taxe d’aménagement (TA) – que le titulaire d’un permis de construire (PC) ayant conclu une convention de projet urbain partenarial (PUP) ne pouvait bénéficier de l’exonération de la part communale ou […]

Découvrir l’article

Par une décision du 16 février 2024, le Conseil d’Etat précise les conditions d’application de la rubrique 41 du tableau annexé à l’article R. 122-2 du code de l’environnement, soumettant les aires de stationnement ouvertes au public de 50 unités et plus à un examen au cas par cas. Pour mémoire, l’article L. 122-1-II du […]

Découvrir l’article

21 avril 2023
Pour apprécier la gravité de l’atteinte portée aux conditions d’éclairement d’une pièce d’un immeuble voisin par l’implantation d’une construction en limite séparative, il convient notamment de tenir compte de la destination et du rôle de cette pièce dans le niveau d’éclairement d’ensemble du ou des appartements concernés. L’article UG 7.1 du règlement du plan local […]

Découvrir l’article