Catégories
  • Autres
  • Environnement
  • Financements
  • Fiscal
  • Immobilier
  • Juridique
  • Urbanisme
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • Valider
0
19 mai 2022

TVA : Lancement d’une consultation publique sur le régime TVA des indemnités

Les précisions doctrinales relatives à l’assujettissement à la TVA des subventions et indemnités viennent d’être regroupées dans un BOFiP qui y est entièrement consacré.

A cette occasion, l’administration lance une consultation publique sur le régime TVA applicables aux indemnités suivantes :

  1. Indemnités de résiliation anticipée

Reprenant la jurisprudence Catleya du Conseil d’Etat (Conseil d’Etat, 27 février 2015 n° 368661, SCI Catleya), le BOFiP précise que les indemnités de résiliation anticipée des baux commerciaux versées par un bailleur à son preneur rémunèrent la renonciation de ce dernier à son droit d’occuper le bien. L’indemnité est alors la contrepartie d’un service et doit être soumise à la TVA.

En revanche, de façon discutable selon nous, l’administration fiscale semble considérer que, lorsque l’indemnité est versée par le preneur au bailleur, ce dernier renonce à percevoir un loyer et rend également à ce titre une prestation de service soumise à la TVA. Cette solution ne va pas de soi et mériterait selon nous une analyse au cas par cas.

Par ailleurs, l’administration fiscale s’appuie sur la jurisprudence la CJUE (CJUE, arrêt du 15 décembre 1993, aff.C-63/92, Lubbock Fine & Co) pour considérer que si les loyers sont exonérés de la TVA (notamment parce que le bailleur n’a pas opté à la TVA), l’indemnité de résiliation est exonérée de TVA.

  1. Indemnités de remise en état

Le fait pour le bailleur de libérer le preneur de son obligation de remise en état des locaux à la fin du bail en contrepartie du versement d’une indemnité s’analyse comme une prestation de services qui consiste à se substituer au preneur pour la réalisation de ces travaux. L’indemnité doit donc être soumise à la TVA.

  1. Indemnités d’occupation illégale

Reprenant la jurisprudence Armor Immo du Conseil d’Etat (Conseil d’Etat, 30 mai 2018 n°402447, Armor Immo), le BOFiP précise que les indemnités fixées par le juge judiciaire et versées au titre de l’occupation illégale d’un immeuble visent seulement à compenser le préjudice causé au propriétaire des locaux par l’occupation sans titre et ne constituent pas la contrepartie d’une prestation de services passible de la TVA.

Il conviendra d’attendre la fin de la consultation publique fixée au 31 juillet 2022 pour s’assurer de l’opposabilité des règles telles qu’exposées ci-dessus.

BOFiP, 11 mai 2022, BOI-TVA-BASE-10-10-50

21 octobre 2022
Les centres de traitement de données (data centers) ne sont pas des locaux de stockage au sens de l’article 231 ter du code général des impôts. Ils ne sont donc pas assujettis à la taxe prévue à l’article L. 520-1 du code de l’urbanisme. Par un jugement du 11 février 2022, le TA de Cergy-Pontoise, […]

Découvrir l’article

24 novembre 2021
Dans deux réponses ministérielles du 11 et 16 novembre 2021, le Gouvernement a apporté des précisions importantes relatives au transfert du droit à déduction de la TVA dans l’hypothèse d’une opération de démembrement de propriété d’un bien immobilier. Pour rappel, l’administration fiscale précise dans sa doctrine administrative que lorsque la propriété d’un immeuble donne lieu […]

Découvrir l’article

Le 1er octobre 2021, le Conseil d’État a rendu publique sa plateforme dédiée à l’open data des décisions de justice administrative. L’intégralité des décisions rendues depuis le 30 septembre 2021 y sera disponible. Les décisions y seront versées deux fois par mois et classées dans un répertoire en fonction de l’année et du mois durant […]

Découvrir l’article

24 juin 2022
En cas de cession d’un immeuble  de plus de 5 ans exonérée de TVA, le cédant est en principe tenu de régulariser par vingtième la TVA ayant grevé les dépenses d’acquisition qu’il a antérieurement déduites. Néanmoins, en principe, le cédant n’est pas tenu de procéder à cette régularisation lorsque l’opération est dispensée de TVA en […]

Découvrir l’article

27 mai 2022
La Cour d’appel de Paris vient de rappeler que la régularisation spontanée d’un contribuable qui n’a pas respecté son engagement de revendre (art. 1115 du CGI) est tenu au paiement des intérêts de retard qui doivent être acquittés dans le mois qui suit la rupture de l’engagement. Au cas d’espèce, un marchand de biens avait […]

Découvrir l’article

20 mai 2022
Dans une décision en date du 13 mai 2022, le Conseil constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution le droit de suite du Trésor en matière de taxe foncière qui lui permet d’appréhender les loyers d’un immeuble même s’il n’appartient plus au redevable de la taxe à la suite d’une vente. Le Conseil constitutionnel considère […]

Découvrir l’article