Catégories
  • Immobilier
  • Fiscal
  • Urbanisme
  • Environnement et Énergie
  • Financements
  • Autre
  • Valider
0
Actualités
  • Jurisprudence
  • Textes
  • Doctrine
  • L'essentiel du mois
  • Valider
0
Année
0
Mois
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Valider
0
10 décembre 2021

Covid-19 et Loyers : la Cour d’appel de Paris, en référé, prend l’article 1722 au sérieux

Dans un arrêt rendu en référé le 1er décembre 2021, la Cour d’appel de Paris a considéré que l’article 1722 du Code civil (destruction de la chose louée) constituait une contestation sérieuse de l’obligation de paiement du loyer pendant la période  de fermeture administrative correspondant au premier confinement.

Dans cette affaire, le preneur était l’ exploitant d’un restaurant et a invoqué l’article 1722 du Code civil (destruction de la chose louée) pour contester l’exigibilité du loyer pendant la période de fermeture administrative comprise entre le 17 mars 2020 et le 15 juin 2020.

La Cour d’appel a réservé, en référé, un accueil favorable à la prétention du preneur en considérant que :

« l’impossibilité d’exploiter les lieux et d’en jouir conformément à leur destination dont se prévaut entre autre la société locataire relève de la perte de la chose louée au sens de l’article 1722 du code civil, laquelle peut s’entendre d’une perte matérielle mais également d’une perte juridique, notamment en raison d’une décision administrative, et peut être totale ou partielle, la perte partielle pouvant s’entendre de toute circonstance diminuant sensiblement l’usage de la chose louée ».

Elle estime ainsi que la société preneuse « a subi une perte à tout le moins partielle de la chose louée puisqu’elle n’a pu ni en jouir ni en user conformément à sa destination essentielle pendant la période courant du 17 mars 2020 au 15 juin 2020 », tout en précisant que « l’absence de toute faute du bailleur [était] indifférente ».

Plusieurs autres décisions du juge des référés de la Cour d’appel de Paris ont appliqué une position similaire, à savoir que l’article 1722 du Code civil (destruction de la chose louée) constitue une contestation sérieuse de l’obligation de paiement du loyer dans le contexte de la crise sanitaire (Cour d’appel de Paris 7 mai 2021 20/15102, Cour d’appel de Paris 12 mai 2021 20/17489, Cour d’appel de Paris 2 juin 2021 20/17808, Cour d’appel de Paris, 30 juin 2021 20/15566, Cour d’appel de Paris, 8 juillet 2021, 21/02296, Cour d’appel de Paris, 29 septembre 2021, 21/00544, Cour d’appel de Paris, 21 octobre 2021, 21/03719, Cour d’appel de Paris, 5 novembre 2021, 21/05647)

 

CA de Paris, 1er décembre 2021, n° 21/01632

Nous souhaitons tout d’abord à nos lecteurs une belle et heureuse année 2023. En droit immobilier, la fin d’année 2022 a notamment été marquée par plusieurs décisions de justice en matière de baux commerciaux : citons par exemple un arrêt de la Cour d’appel de Paris rappelant l’importance pour le bailleur d’être suffisamment explicite et […]

Découvrir l’article

09 janvier 2024
Un arrêté du 29 décembre 2023 publié au Journal officiel du 30 décembre 2023 modifie le contenu (tel que prévu initialement par un arrêté du 4 mai 2022) de l’audit énergétique devant être réalisé depuis le 1er avril 2023 pour la mise en vente d’une maison individuelle ou de tout ou partie d’un bâtiment à […]

Découvrir l’article

25 février 2021
Aux termes d’une décision rendue au fond le 25 février 2021, le Tribunal judiciaire de Paris s’est prononcé sur la question de l’exigibilité des loyers pendant la période de fermeture administrative du premier confinement. Dans cette affaire, un preneur exerçant une activité de vente, achat, expertise, tableaux, antiquité, objets de décoration a invoqué un manquement […]

Découvrir l’article

06 février 2024
Par un arrêt du 25 janvier 2024, la Cour de cassation a jugé que l’activité de location en meublé de courte durée qui n’est accompagnée d’aucune prestation de services accessoires ou seulement de prestations mineures n’est pas de nature commerciale. En l’espèce, plusieurs copropriétaires de lots à usage d’habitation d’un immeuble situé dans une station […]

Découvrir l’article

27 juin 2023
L’article L.174-3 du Code de la construction et de l’habitation (CCH) dispose que « les bâtiments à usage tertiaire, neufs ou existants, sont équipés, lorsque cela est techniquement et économiquement réalisable, de systèmes d’automatisation et de contrôle du bâtiment ». Un décret du 20 juillet 2020, modifié par un autre du 7 avril 2023 et complété par […]

Découvrir l’article

10 décembre 2021
Dans un jugement rendu le 28 octobre 2021, le Tribunal judiciaire de Paris a écarté tous les moyens invoqués par le preneur, en ce compris l’article 1722 du Code civil (destruction de la chose louée), pour contester son obligation de paiement au titre du bail dans le contexte de la crise sanitaire. Dans cette affaire, […]

Découvrir l’article